Rechercher
  • Myke Api

Le prunellier


Arbuste très commun en France, le prunellier est un buisson très épineux qui forme des haies quasi impénétrables. Parfait pour créer des haies défensives, il a aussi pour atouts sa jolie floraison printanière et ses fruits, à récolter impérativement après les gelées. Avec ces baies dont les oiseaux sont très friands, vous pourrez préparer des confitures et de l'eau-de-vie. Explications.


Le prunellier ou Prunus spinosa est un buisson épineux très courant en France. Ses rameaux très épineux à l'écorce noirâtre lui ont valu le nom vernaculaire d'épine noire.

Cet arbuste de la famille des Rosacées peut mesurer entre 50 cm et 6 mètres de haut.

Il forme en quelques années un taillis infranchissable, ce qui le rend intéressant pour créer des haies défensives.



Ses drageons à croissance rapide en font également un arbuste idéal pour consolider des terrains en pente.

Description de cet arbuste

Le prunellier se caractérise par une floraison blanche et mellifère qui marque le retour des beaux jours, en mars-avril.

Les fleurs apparaissent avant les feuilles et sont généralement petites et solitaires.


Il existe toutefois des cultivars à fleurs doubles comme le Prunus spinosa 'Plena'.

Cet arbuste se couvre en automne de petits fruits bleu noirâtre qui restent accrochés aux branches une partie de l'hiver pour la plus grande joie des oiseaux.

Ces baies sont astringentes et très âpres tant qu'elles n'ont pas subi les premières gelées. Mais, une fois qu'elles ont été attendries par le gel, elles peuvent être récoltées pour divers usages culinaires (voir le dernier paragraphe).


Le prunellier est un arbuste de croissance rapide qui apprécie une exposition ensoleillée et toute bonne terre, même calcaire.

Il tolère très bien la sécheresse mais ne s'épanouira véritablement que dans une terre profonde. Il craint les terres pauvres et argileuses.

Plantez-le de préférence en automne pour favoriser un bon enracinement avant l'hiver.

Installez-le en situation ensoleillée pour qu'il produise des prunelles, ses fameuses baies décoratives et comestibles.

Veillez à l'arroser régulièrement pendant la première année suivant la plantation. Par la suite, cet arbuste demande peu d'entretien.

A noter : si vous voulez tailler votre épine noire pour contrôler sa croissance, évitez de le faire après la floraison car, dans ce cas, vous ne récolterez pas de fruits.

Pour éviter qu'il ne devienne envahissant, rabattez-le sévèrement tous les 2 ou 3 ans en automne. Supprimez aussi les drageons au pied de l'arbuste, au fur et à mesure qu'ils apparaissent.


Le saviez-vous ?

Le prunellier porte divers noms vernaculaires selon les régions : Buisson noir, Épinette, Belossay, Créquier, Fourdinier, Fourdraine, Mère-du-bois ou Pelossier.

Comme cette arbuste fait partie de la grande famille des Prunus, il peut servir de porte-greffe à l'abricotier, au prunier et au pêcher.

Son bois, très dur, était autrefois utilisé comme bois d'œuvre et pour la confection des cannes.

Aujourd'hui, on utilise ses prunelles pour confectionner de la confiture et pour fabriquer une liqueur réputée ainsi que de l'eau-de-vie.

Les sommités des rameaux peuvent aussi être utilisées pour faire du vin d'épines, un vermouth qui se boit frais en apéritif, en vin de dessert ou même sous forme de vin chaud !


Afin de diminuer l'astringence du fruit, il faut le récolter après les premières gelées. Une autre solution pour éviter que les oiseaux ne mangent la majorité de la récolte, consiste à cueillir les prunelles avant les gelées et à les passer au congélateur.

Les prunelles sont utilisables quand elles sont blettes, avec la peau flétrie.

57 vues

©2018 by Bee Elsass. Proudly created with Wix.com